Blog santé

Zoom sur l'actualité santé

TikTok protection de l'enfance

TikTok et l’enfance en danger

Les artistes se mobilisent pour sensibiliser les ados

Depuis le 4 mai, TikTok relaie des messages de prévention sur les violences faites aux mineurs et fait la promotion du 119. Une bonne idée, malheureusement encore peu visible.

Entre un playback du dernier titre à la mode et une joke un peu douteuse, les ados peuvent retrouver sur TikTok la vidéo de leur chanteur adulé sur le thème du 119, numéro d’aide pour les enfants en danger. Celle du chanteur Keen’ V est particulièrement bien pensée, à la fois douce et percutante tout comme celle de Stéphane Légar, même si cette dernière est plus classique. Cette initiative du ministère de la Santé a le mérite de faire connaître le numéro 119, qui a du mal à sortir de l’ombre. Selon la fondation pour l’enfance, qui cite une étude réalisée en août 2015, 43% des Français ne sauraient pas à qui s’adresser si un enfant était en danger ou qu’un parent avait des difficultés avec son enfant.

100 000 mineurs en danger

Une opération de sensibilisation qui tombe à point nommé dans un contexte de confinement où les associations s’alarment du huit clos familial et de la continuité de moyens pour la protection de l’enfance. L’assistance téléphonique du 119, elle, reste opérationnelle 24/24 et 7j/7, un coup de pouce non négligeable quand on sait que plus de 100 0000 mineurs sont jugés en danger1.

Un bémol ou plutôt un sérieux frein subsiste : les vidéos sur TikTok ne sont visibles que si l’ado tape le mot clé « #119 » « #AlloEnfanceEnDanger ». Le gouvernement s’en remet donc à l’aura des artistes partenaires. Les deux cités affichaient déjà 19 000 et 25 000 likes le 4 mai, jour du lancement de la campagne sur TikTok avec des centaines de commentaires. Un bon début.

En savoir + sur TikTok

Plateforme privilégiée des adolescents qui y partagent de courtes vidéos, c’est l’application la plus téléchargée au monde depuis le début 2020. Elle a été téléchargée plus d’1 milliard de fois. En France, elle compte 4 millions d’utilisateurs de plus de 13 ans, âge seuil pour s’inscrire. Cette application est chinoise, pilotée par l’éditeur ByteDance.

Vanessa Pageot

1 Chiffre de 2015 de l’Office national de la protection pour l’enfance.

A lire aussi:

Protéger les enfants de la pornographie en ligne

Les commentaires sont clos pour cet article.