Catégorie : Troubles du comportement

Anorexie : une étude chamboule l’approche comportementale de la maladie

Anorexie : une étude chamboule l’approche comportementale de la maladie

Selon une étude de l’Inserm menée conjointement avec l’université Paris Descartes et le centre hospitalier Saint-Anne, ce n’est pas la peur de grossir mais le plaisir à perdre du poids qui définit les personnes anorexiques. Jusqu’à présent, cette angoisse des kilos était l’un des trois critères internationaux sur lesquels reposait le diagnostic de l’anorexie mentale, avec la perception déformée de son corps et la restriction alimentaire. « Lorsque la recherche piétine, il est important de remettre en question les critères qui sont à la base même du trouble, explique le Pr Gorwood, directeur de l’étude dans le communiqué de presse de l’Inserm. Nous avons donc ré-évalué le dernier critère, pourtant bien présent dans le discours des patientes, en faisant l’hypothèse qu’il s’agirait d’un reflet en miroir de ce En savoir plus