Blog santé

Zoom sur l'actualité santé

chirurgie réparatrice

Chirurgie réparatrice

Remboursée ou pas remboursée ?

Dans quels cas la chirurgie est-elle prise en charge par la sécurité sociale ? Eclairage avec le Dr Natalie Rajaonarivelo, chirurgienne plasticienne à Paris.

1. La chirurgie mammaire est remboursée.

VRAI et FAUX.- « Je reçois beaucoup de patientes de 45/50 ans qui passent le cap de la réduction mammaire et qui se demandent pourquoi elles ne l’ont pas fait avant ! », constate le Dr Rajaonarivelo. La réduction mammaire est acceptée si elle est supérieure à 300 grammes par sein, soit deux tailles de bonnet en moins. C’est l’opération la plus demandée.
Quant à la reconstruction d’un sein après un cancer, elle est intégralement prise en charge en cas de mastectomie. Les augmentations mammaires, elles, sont rarement remboursées car le cadre est très strict. Il s’agit d’un bonnet inférieur à A, de seins tubéreux ou d’asymétrie très marquée.

2. La rhinoplastie peut être prise en charge.

VRAI.– La rhinoplastie, opération du nez, pour les adolescents comme pour les adultes, est remboursée quand le patient est gêné dans sa respiration (malformation congénitale) ou dans le cas d’une cloison nasale déviée suite à un accident. Côté oreilles, l’otoplastie peut elle aussi faire l’objet d’une prise en charge au cas par cas : « La sécurité sociale juge de l’importance du complexe subit », précise la chirurgienne, pour qui cette opération devrait être facilitée, notamment pour « les enfants qui font face à des moqueries récurrentes. »

3. Peu d’espoir de se faire rembourser une chirurgie du ventre

VRAI.– L’abdominoplastie est le nom de l’acte qui retend et supprime la peau en surplus au niveau de l’abdomen. Disgracieux, ce surplus de peau est lié à un fort amaigrissement de plusieurs dizaines de kilos ou suite à plusieurs grossesses. « La sécurité sociale accepte une prise en charge à la condition que la peau recouvre une partie du pubis », fait remarquer le Dr Rajaonarivelo. Des cas extrêmes.

Vanessa Pageot

D’autres articles :
Octobre rose:  un sein trop cher
Hôpital : le téléphone portable admis sous conditions

 

Chirurgie réparatrice
5 (100%) 2 vote[s]
Les commentaires sont clos pour cet article.