Blog santé

Zoom sur l'actualité santé

La pollution de l’air néfaste pour l’enfant

La pollution de l’air néfaste pour l’enfant

Trop de villes françaises dépassent les seuils

Trois enfants sur quatre respirent un air toxique dans l’Hexagone. L’Unicef France tire la sonnette d’alarme face aux répercussions sur la santé des tout-petits.

« À cause de la pollution de l’air, le simple fait de respirer met les enfants en danger », s’inquiète Unicef France dans son rapport en collaboration avec le WWF, le Réseau Action climat et l’association Respire. Les progrès réalisés dans les grandes métropoles pour réduire les émissions de NO2 et de particules fines restent insuffisants.
La France est d’ailleurs poursuivie par l’UE pour le non-respect de ces seuils, fréquemment dépassés dans 14 agglomérations ou régions : Ile-de-France, Marseille, Nice, Toulon, Lyon, Grenoble, Saint-Etienne, Valence, vallée de l’Arve, Strasbourg, Reims, Montpellier, Toulouse et la Martinique.
La France est le 6e pays de l’UE à dépasser les seuils de pollution derrière l’Allemagne, le Luxembourg, l’Irlande, le Danemark et l’Autriche.

Asthme et retard de croissance

 

Les conséquences de la pollution de l’air sur la santé des enfants sont désastreuses : « Sur le chemin pour se rendre à l’école ou dans la cour de récréation, ils inhalent des gaz et des particules qui peuvent entraver leur croissance pulmonaire, favoriser le développement de l’asthme, rendre plus fréquents les rhumes, les bronchites et d’autres maladies », souligne le Fonds de l’ONU pour l’enfance.
Les effets délétères de la pollution commencent dès le stade foetal soulignaient des chercheurs de l’INSERM¹ en mai 2018. Leur étude révélait que l’impact de la pollution atmosphérique durant la grossesse pouvait entrainer des retards de croissance intra-utérine. Ainsi, en France en 2012, 2.3% d’enfants sont nés hypotrophes, avec un poids à la naissance à terme inférieur à 2,5 kg. Cette hypotrophie entraine des conséquences sur le développement avec, pour certains enfants, un important retard de développement intellectuel.

Vanessa Pageot

¹Communiqué INSERM « Pollution atmosphérique en France, un impact sur la santé du fœtus et un coût de 1.2 milliard d’euros pour la société ». Mai 2018.

A lire aussi :

Pollution intérieure
Journée mondiale de l’asthme

La pollution de l’air néfaste pour l’enfant
4.5 (90%) 2 vote[s]
Les commentaires sont clos pour cet article.