Blog santé

Zoom sur l'actualité santé

journée mondiale de l'asthme

Journée mondiale de l’asthme

L’asthme, une maladie pas banale

 

L’asthme, « une maladie à prendre au sérieux », martèle l’association Asthme et Allergies qui s’inquiète de la banalisation de l’asthme. Cette maladie respiratoire est pourtant responsable de 2 000 décès par an en France.

Le bronchodilateur, simple accessoire ? L’association Asthme et allergies, qui relaye l’organisation, en France, de la journée mondiale de l’Asthme, combat l’idée reçue d’une maladie banale voire bégnine. Inflammation chronique des bronches, elle « reste à l’origine d’une mauvaise qualité de vie, d’hospitalisations et de décès, relève l’association pour qui un certain nombre d’idées fausses circulent. Or, ces croyances peuvent être à l’origine d’une mauvaise gestion de la maladie et entraîner des crises d’asthme ou des gênes respiratoires. » Chaque année, l’asthme est responsable de 600 000 journées d’hospitalisation et 2 000 décès en France, selon l’Inserm.
L’errance de diagnostic est longue – 7 ans en moyenne – et si les médicaments aident à mieux vivre la maladie au quotidien, ils ne la guérissent pas. Aujourd’hui, les chercheurs ne parlent plus d’un asthme mais de plusieurs formes d’asthme en espérant mieux cibler les traitements.

 

De plus en plus de Français asthmatiques

 

Maladie chronique la plus répandue dans le monde, le nombre de personnes asthmatiques a aussi progressé en France : on estime à 40% l’augmentation en 20 ans dans l’Hexagone. Ainsi, entre 10 et 16 % des enfants seraient asthmatiques. Cette poussée s’explique par plusieurs facteurs :

  •  Augmentation de la pollution de l’air extérieur (microparticules et gaz d’échappement). Des études ont démontré un lien entre la densité du trafic routier et la prévalence de l’asthme chez les enfants.
  • Allergènes extérieurs : pollens et moisissures.
  • Pollution de l’air intérieur : moisissures, poussières, squames, produits ménagers toxiques vaporisés…
  • Exposition au tabac pendant la grossesse et l’enfance.
  • Omniprésence des perturbateurs endocriniens comme les phtalates, composés chimiques, utilisés dans les emballages plastiques et certains cosmétiques.
  • Rhinite allergique mal prise en charge.
  • Petit poids à la naissance.
  • Bronchiolites à répétition pendant la petite enfance.

Vanessa Pageot

D’autres articles :

Le petit-déjeuner régule le poids
De belles dents pour tous
Tatouages

Journée mondiale de l’asthme
4 (80%) 1 vote

1 Commentaire

  • valentine

    dans de nombreuses professions, il faut savoir que l’inhalation de poussières, de substances extérieures microbiennes ou fongiques, de vapeurs, gaz ou aérosols toxiques peuvent occasionner fréquemment de l’asthme professionnel : http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/risque-chimique/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=69&dossid=270

  • Les commentaires sont clos pour cet article.