Blog santé

Zoom sur l'actualité santé

Scoliose des enfants

Scoliose des enfants

Qui est responsable ?

Longtemps, les cartable surchargés furent pointés du doigt dans la scoliose comme seuls responsables. Pourtant, d’autres facteurs entrent en compte comme la piste génétique encore balbutiante.

Des cartables lourds comme des altères de plus de 8 kilos¹ et des pics de croissance dignes de futures basketteuses : la colonne vertébrale des enfants est mise à rude épreuve. C’est à l’âge de 9 à 12 ans que le risque de scoliose s’installe. Cette maladie est « une déviation permanente de la colonne vertébrale, liée à une rotation des vertèbres », indique l’Assurance-maladie. La scoliose est peu égalitaire : les filles sont huit fois plus touchées que les garçons. « C’est un orage pubertaire: à la fin de la croissance, la scoliose s’arrête et les choses rentrent généralement dans l’ordre vers 16 ans, quand les cartilages de croissance sont soudés. Mais quelques-uns garderont des séquelles à l’âge adulte », souligne le Pr Jouve dans les colonnes de Le Figaro.

Un gène identifié dans 10 % des cas

90 % des scolioses sont dites idiopathiques c’est-à-dire sans cause connue. Les professionnels de santé s’accordent sur plusieurs facteurs à l’origine d’une mauvaise position, notamment une inégalité des membres inférieurs et un blocage ou une asymétrie du bassin. Patrick Edery, pédiatre généticien, directeur du laboratoire de génétique du neurodéveloppement (Inserm/CNRS/Université Claude-Bernard) a découvert un premier gène dans la maladie. « Le défaut génétique que nous avons identifié est présent dès la constitution des individus, dans toutes leurs cellules. Il reste silencieux jusqu’à l’adolescence, sans que l’on comprenne pourquoi ». Selon lui, ce gène pourrait être impliqué dans 10% des scolioses idiopathiques. Le fait d’avoir un ou plusieurs membres proches de la famille atteints d’une scoliose augmente alors de facto un risque pour son enfant.

Dépistage pas encore systématique

Ce sont les médecins généralistes et les pédiatres les premiers à dépister une éventuelle scoliose. Selon un sondage effectué auprès de 500 médecins généralistes de Picardie², 85% d’entre eux dépistaient la scoliose au cours d’une consultation pour certificat médical et 73% lors d’une plainte douloureuse. Seuls 18% des médecins dépistaient la scoliose systématiquement à chaque consultation. Heureusement, la scoliose concerne peu d’enfants : entre 0.5 à 2 % des 8-15 ans. Ce qui n’empêche pas, malgré tout, d’alléger leur cartable.

Vanessa Pageot

¹Source : https://www.letudiant.fr/college/cartables-trop-lourds-comment-les-alleger.html
² « Dépistage de la scoliose chez les enfants et les adolescents‎ : pratique des médecins généralistes de Picardie‎ », de L. Tejo Mariano, avril 2019.

D’autres articles:

Applications mal de dos
Posturologue

Les commentaires sont clos pour cet article.