Blog santé

Zoom sur l'actualité santé

Ces boutons qui nous gâchent l’été

Ces boutons qui nous gâchent l’été

Après deux ou trois jours de soleil, votre décolleté est couvert de petits boutons qui vous démangent… C’est la lucite estivale bénigne, appelée plus communément « bouton de chaleur ». Selon la société française de dermatologie (SFD), une femme sur 10 est touchée entre 17 et 40 ans, « soit près de 900 000 personnes chaque année.» Il s’agit d’une allergie déclenchée par les UVA. Elle se manifeste sur les parties du corps les plus exposées au soleil : décolleté, avant-bras, jambes et haut du dos. Selon la SFD, « elle peut diminuer ou au contraire s’aggraver d’année en année. » La lucite estivale étant bénigne, pas d’inquiétude : antihistaminiques et crème à base de corticoïdes, sur ordonnance, en viendront à bout.
En prévention, consultez votre dermatologue deux à trois semaines avant vos prochaines vacances au soleil pour un traitement préventif à base d’antipaludéens ou de caroténoïdes.


Parfum ou bronzage, il faut choisir

Parfum, eau de toilette et après-rasage parfumé sont de mauvais alliés du soleil avec le risque d’une réaction allergique dès les premières heures de bronzage. Cette photosensibilisation touchera la zone exposée au soleil où le cosmétique a été appliqué. Résultat : taches brunes, dermite ou rougeurs. Les produits à base d’agrumes ou d’huiles essentielles de bergamote, citron, mandarine sont aussi à éviter, la Bergaptène étant naturellement photo-sensibilisante.

Enfin, les taches brunes. Celles causées par le tandem système hormonal/soleil touchent les femmes enceintes ou celles sous pilule contraceptive. C’est le phénomène de « masque de grossesse », pigmentation de la peau qui est ensuite difficile à faire disparaitre. Autre facteur de ces taches brunes : le vieillissement cutané. Néanmoins, les jeunes femmes qui souffrent d’acné doivent aussi se méfier : un bouton d’acné, irrité ou enflammé, peut, sous l’action du soleil, se transformer en tache brune. En prévention quotidienne, les conseils sont immuables : protection solaire indice 50, chapeau aux larges bords en évitant les heures les plus chaudes.

En prévention quotidienne, les conseils sont immuables : protection solaire indice 50, chapeau aux larges bords en évitant les heures les plus chaudes.

Vanessa Pageot

En savoir plus sur www.dermato-info.fr

 

D’autres articles

Huiles essentielles pour l’été
Le moustique tigre étend son territoire
Cosmétiques bio

 

Les commentaires sont clos pour cet article.