Blog santé

Zoom sur l'actualité santé

Ostéoporose. Le taichi permet de retrouver mobilité et souplesse

Ostéoporose. Le taichi permet de retrouver mobilité et souplesse

« Reprendre confiance dans les capacités de son corps »

Le 20 octobre, c’est la journée mondiale de l’ostéoporose. Le Dr Miller, de la fédération des arts énergétiques et martiaux chinois (Faemc), fait valoir les bienfaits du taichi chuan face aux troubles ostéo-articulaires.

Une personne souffrant d’ostéoporose peut-elle pratiquer le taichi ?

Dr Miller. – Oui bien sûr. Le taichi chuan est accessible à tous, sans limite d’âge et sans équipement particulier. C’est une discipline martiale douce, où l’on bouge sans à-coups, les déplacements sont lents, maitrisés et sécurisés. L’intérêt des arts énergétiques et martiaux chinois permet de reprendre progressivement confiance dans les capacités de son corps.


Comment cet art martial peut agir sur des douleurs articulaires ?

Dr M.- L’accompagnement de cette maladie repose, en taichi chuan, sur un travail méthodique axé sur une recherche de relaxation musculaire, l’apprentissage de techniques respiratoires adaptées et la visualisation.

Les pratiquants apprennent à sentir et à ressentir leur corps, leurs muscles, leur respiration. Une pratique régulière permet aussi de se tonifier de manière harmonieuse et de diminuer la douleur. Le taichi comme le qi gong (NDLR : gymnastique chinoise) ont d’ailleurs été reconnus par l’Académie de médecine comme thérapie complémentaire*.


En combien de temps peut-on ressentir les premiers résultats ?

Dr. M.- Comme toute activité physique, cela demande une pratique régulière. Avec deux séances par semaine, on ressent les premiers effets bénéfiques au bout de trois à six mois sur son corps, son équilibre, sa souplesse et son bien être en général.


Le taichi influe t-il aussi sur le bien être mental ?

Dr.M. – Oui. Si la pratique du taichi chuan permet de relâcher les tensions du corps, c’est aussi vrai pour l’esprit qui va s’apaiser. Le tai-chi-chuan peut être considéré comme une méditation en mouvements.

Vanessa Pageot

En savoir + : Site de la fédération du Tai-Chi et des arts internes martiaux

* Extrait du rapport de l’Académie de médecine de 2013. Le taichi et le qi gong « sont considérés comme une excellent moyen de prévention des chutes, les maladies métaboliques avec l’avantage de se pratiquer en groupe et d’influer sur le versant cognitif des patients. L’intérêt de ce pratiques est évoqué dans le traitement de la lombalgie, de l’arthrose du genou, de la fibromyalgie (…) »

 

D’autres articles

Octobre rose : un sein trop cher
Contraception : la pilule en tête
Mannequinat : les silhouettes maigres interdites

Ostéoporose. Le taichi permet de retrouver mobilité et souplesse
4.2 (83.33%) 12 votes
Les commentaires sont clos pour cet article.