Blog santé

Zoom sur l'actualité santé

Contraception : la pilule en tête

Contraception : la pilule en tête

En France, la pilule reste le moyen de contraception le plus utilisé. Pourtant, son oubli semble très courant, comme le souligne une étude¹ où 40 % des jeunes femmes de 30 ans interrogées rapportent oublier leur pilule au moins une fois par mois et 20 % au moins une fois par semaine. A l’occasion de la journée mondiale de la contraception, Santé Publique France sur le site Choisirsacontraception.fr rappelle les autres méthodes moins populaires dans l’Hexagone : le stérilet, l’implant, la stérilisation ou la contraception masculine.

Un meilleur accès

Dans le monde, « 63% des femmes de 15 à 49 ans, mariées ou vivant maritalement, utilisent un moyen de contraception en 2011, contre 55% en 1990 » affirme l’Institut national d’études démographiques (INED) qui note un progrès dans l’accès aux moyens de contraception. C’est en Norvège où les contraceptifs sont les plus démocratisés, 88% alors que ce taux chute à 4 % dans le Sud-Soudan. De manière générale, « l’accès aux méthodes contraceptives en Afrique subsaharienne reste difficile », précise l’INED. Quant à la contraception la plus répandue à l’international, il s’agit de la stérilisation féminine, 30 %, contre 22 % pour le stérilet et 14 % pour la pilule. Enfin, si les chiffres de la contraception masculine ne sont pas donnés, les hommes sont – aussi – concernés. Pour en savoir plus, écoutez ce documentaire de Benoit Bories sur Arte radio : les bijoux de famille.

Vanessa Pageot

¹Sondage mené en ligne par le laboratoire Bayer en collaboration avec Opinion Health auprès de 4 500 femmes de neuf pays européens dont la France.

 

D’autres articles

Jeunes enfants et écrans
L’hypnose aux urgences
Une boîte en carton comme berceau

Les commentaires sont clos pour cet article.