Blog santé

Zoom sur l'actualité santé

Prenez soin de vous à la montagne

Prenez soin de vous à la montagne

Vous comptez partir un week-end à la montagne et vous vous focalisez sur la tenue de ski, les forfaits et toute la logistique ? Pensez à prendre soin de votre peau et de vos yeux en mettant dans la valise une crème solaire à indice élevé et des lunettes de soleil de qualité. En altitude, l’indice UV augmente de 10 % tous les 1 000 mètres sans compter que la neige, comme l’eau ou le sable, réfléchit plus de la moitié des rayons du soleil sur la peau. Votre visage et celui de vos enfants sont donc particulièrement exposés. Et ne croyez pas les publicités vantant la “protection totale” des crèmes solaires : « Bien que fréquentes, elles sont fausses, souligne la DGCCRF* car aucun produit solaire n’offre une protection totale contre les rayonnements ultraviolets ». Les crèmes, huiles ou sprays ne font que retarder l’agression des UVA A et B sur la peau. Et plus l’indice de protection sera élevé, plus son action de photo-protection sera efficace. C’est pourquoi les dermatologues conseillent, pour les enfants, l’indice maximal de 50. Pour vous, optez pour un indice plus fort qu’habituellement, afin de protéger votre peau des rayons UVB, premier facteur des cancers de la peau.

 

Des lunettes de qualité

 

Une fois la peau du visage tartinée en bonne et due forme, protégez vos yeux et surtout ceux de vos enfants. Oubliez tout de suite les lunettes fantaisistes malgré leurs supplications. Avant 15 ans, leur cristallin, entièrement transparent, laisse pénétrer d’avantage d’UV jusqu’à la rétine. Leurs yeux sont donc plus vulnérables que les vôtres. Privilégiez le marquage CE ainsi que l’indice de filtration, de 3 ou 4 pour un usage en montagne. Le choix de la monture est aussi essentiel : elle doit couvrir les yeux latéralement. Pour vous, optez pour le même indice en pensant à laisser vos paires de solaire de ski de côté pour la conduite entre la station et votre appartement, l’indice 4 est si fort qu’il est « inadaptée à la conduite sur route », précise la DGCCRF.

Vanessa Pageot

*Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes

 

D’autres articles

Pollution intérieur
Jeu du foulard
Pas de soleil pour bébé

Les commentaires sont clos pour cet article.