Blog santé

Zoom sur l'actualité santé

vessie hyperactive

Vessie hyperactive

Quand la vessie vous joue des tours

 
Envie d’uriner toutes les heures ? Besoin de vous relever plusieurs fois dans la nuit ? Votre vessie n’est plus sous contrôle. L’hyperactivité de la vessie ou des polypes bénins urinaires peuvent être responsables de cet inconfort.

Un adulte en bonne santé urine entre 6 et 8 fois dans la journée et pas du tout ou une fois la nuit¹. Une vessie est dite hyperactive quand elle se contracte sans que vous ne lui en ayez donné l’ordre. Résultat : un besoin urgent d’uriner quelle que soit la situation et le lieu…. 17 % des femmes sont concernées par le problème selon la Revue médicale suisse. Dans certains cas, une maladie peut être à l’origine de l’hyperactivité de la vessie quand elle perturbe les signaux entre les nerfs et le muscle de la vessie : la maladie de Parkinson, la sclérose en plaques ou à la suite d’un accident vasculaire cérébral.
 

Des polypes gêneurs

Une autre raison peut expliquer la sensation d’avoir envie d’uriner tout le temps : la présence de polypes dans la vessie. Les polypes sont de petites excroissances fixées sur la muqueuse de la vessie. Ils sont, en général, bénins. Il est tout de même nécessaire de les faire analyser et de juger leur agressivité afin d’écarter tout risque de cancer. « Le risque principal des polypes est la récidive dans 70 à 75 % des cas », précise l’association française d’urologie. Ce sont les personnes les plus de 50 ans les plus concernées, hommes comme femmes. L’apparition des polypes est favorisée par le tabagisme et par l’exposition à des facteurs professionnels ou environnementaux (arsenic, pesticides, cancérogènes industriels).
 

Quels traitements ?

Dans le cas de la vessie hyperactive, la rééducation comportementale, périnéale et vésicale sont privilégiés. Pour les polypes bénins, la première intention est de les retirer pour éviter qu’ils ne deviennent plus agressifs. Dans les deux cas, le médecin urologue surveillera l’évolution de votre vessie à 3, 6 mois et 12 mois.
 

Vanessa Pageot



¹Source : Dr Yannick Cerantola, urologue au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) dans les colonnes de www.planetesante.ch

D’autres articles :

Le tabou des fuites urinaires
Prenez soin de votre périnée

Vessie hyperactive
5 (100%) 2 votes
Les commentaires sont clos pour cet article.