Blog santé

Zoom sur l'actualité santé

Parlons fesses

Pour le dépistage du cancer colorectal

#ParlonsFesses ! c’est le titre de la campagne de la Ligue contre le cancer pour inciter les Français à faire le dépistage du cancer colorectal. Cette campagne veut casser les tabous qui entourent ce test immunologique alors qu’il sauve des vies.

Parce que les selles sont taboues, le dépistage du cancer colorectal est peu pratiqué : seul un Français sur trois l’effectue. Pour faire bouger les femmes et les hommes de plus de 50 ans, la Ligue contre le cancer a choisi un titre de campagne osé, #ParlonsFesses !  pendant Mars bleu, le mois de sensibilisation au dépistage organisé du cancer du côlon et du rectum. Le but ? Faire comprendre que ce dépistage sauve la vie, votre vie. Contre seulement 2 minutes de son temps à récolter un extrait de selles sur un embout. Sur YouTube, l’Institut du cancer a posté une vidéo faisant office de mode d’emploi (cliquer ici pour voir la vidéo)

 

A partir de 5O ans

Chaque année, 18 000 personnes décèdent d’un cancer colorectal en France, deuxième cancer le plus meurtrier chez la femme, troisième chez l’homme. Le nombre de cancers colorectaux devrait augmenter dans les prochaines années pour atteindre 45 000 nouveaux cas annuels en 2020. Selon l’Institut national du cancer, « les cancers colorectaux se développent souvent en silence, sans provoquer de symptôme particulier. Ils peuvent rester longtemps imperceptibles », d’où l’importance du dépistage tous les deux ans.
Entre 50 et 74 ans, tous les Français reçoivent, via leur médecin traitant, le test immunologique à faire chez soi. Celui-ci est simple, rapide, pris en charge à 100% par l’Assurance Maladie. Si vous avez plus de 50 ans et que vous n’avez pas encore reçu le test, faites le premier pas auprès de votre médecin traitant et #ParlezFesses !

Vanessa Pageot

A lire aussi :

Dépistage des cancers de la peau
Dépistage renforcé du cancer du sein

Parlons fesses
5 (100%) 1 vote[s]
Les commentaires sont clos pour cet article.