Blog santé

Zoom sur l'actualité santé

Dépistage du cancer colorectal Mars bleu

Dépistage du cancer colorectal

Les femmes aussi

Mars bleu est l’occasion de sensibiliser tous les Français de plus de 50 ans au dépistage du cancer colorectal. Les femmes se sentent moins concernées alors qu’elles représentent 47 % des cas.

Quels sont les cancers les plus fréquents chez la femme ? Celui du sein, en premier, suivi par celui colorectal. 20 837 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année chez les Françaises de plus de 50 ans selon La Ligue contre le cancer. 47 % des cancers colorectaux sont ainsi féminins, sur les 43 336 nouveaux cas par an. Des chiffres contraires à l’idée reçue d’un cancer « masculin » et d’un mois de mars uniquement « bleu ».

Diagnostic précoce = chance de guérir

Comme l’est Octobre Rose pour le cancer du sein, Mars Bleu est l’occasion de rappeler le rôle essentiel du dépistage. « Le cancer du côlon est une maladie des cellules qui tapissent l’intérieur du côlon ou du rectum, explique La Ligue contre le cancer sur son site. Il met du temps à se développer et peut être efficacement pris en charge grâce à un dépistage précoce. » Le cancer colorectal se guérit dans 90 % des cas lorsqu’il est diagnostiqué à un stade précoce. Pourtant, seuls 32,1 % des personnes concernées ont effectué le dépistage organisé entre 2017 et 2018, hommes et femmes confondus.

Invitation VIP

Tout au long du mois de mars, une invitation est envoyée à l’adresse de tous les assurés quinquagénaires les sollicitant à retirer un kit de dépistage auprès de leur médecin traitant. Toutefois, il n’est pas nécessaire d’attendre cette invitation pour demander un kit directement à son médecin traitant.

Le kit contient un test immunologique à faire soi-même en prélevant un peu de ses selles dans le but de déceler du sang. En effet, certains polypes ou cancers provoquent des saignements souvent minimes, difficiles à détecter à l’œil nu. Même si le procédé est peu « glamour » le cancer colorectal n’est pas à prendre à la légère : c’est le deuxième cancer le plus meurtrier en France avec plus de 17 000 décès.

Vanessa Pageot

D’autres articles :

Dépistage renforcé du cancer du sein
Auto-palpation des seins

Les commentaires sont clos pour cet article.