Blog santé

Zoom sur l'actualité santé

Du sport comme bonne résolution

Du sport comme bonne résolution

Comme tous les ans, vous avez proclamé haut et fort à tout votre entourage que vous reprenez le sport dès cette semaine. Persuadez une collègue ou une amie de s’inscrire avec vous à un cours collectif pendant midi. C’est un bon moyen de pérennisez votre bonne résolution sans empiéter sur le temps familial du soir. Optez pour un cours récréatif et cardio comme la zumba ou pour des séances de biking où vous pourrez régler l’intensité du vélo (surtout si vous débutez).

 

Si aucune collègue ou amie n’est motivée, choisissez votre sport selon votre profil : âge, poids, maladie, etc. La marche nordique, par exemple, « s’adresse à tous les publics quels que soient l’âge et la condition physique de chacun » rappelle la fédération française d’athlétisme. Pour celles qui ne craignent ni les cheveux mouillés ni l’esthétisme du bonnet de bain, plongez dans un bassin à 28°C. La natation fait travailler les articulations sans les traumatiser tout en diminuant les tensions musculaires, souligne la fédération française de natation.

 

Courir en janvier

Vous préférez la course à pied ? Ne soyez pas économe sur les baskets : jetez celles qui hibernent depuis 10 ans au fond du placard pour une nouvelle paire adaptée à votre morphologie. Habillez vos jambes d’un collant de running respirant afin de maintenir vos muscles à bonne température tout en réduisant le risque de claquage. « Lorsque le froid s’installe, explique Nadia Atiki et Anne-Lize Duval*, pensez à protéger les extrémités : mains et tête. Vous pouvez ajouter une seconde couche à manche longues et/ou une veste d’hiver ». Préférez, en première couche, une matière respirante. Le but est d’évacuer la transpiration pour garder la chaleur et maintenir le corps au sec. Enfin, quelle que soit votre activité, n’oubliez pas de boire avant et après. Même en dessous de zéro, le froid arrive dans les poumons lors de chaque respiration et votre corps transpire pour se réchauffer.

Et pour rester motivée tout au long de l’année, sachez aussi être raisonnable en programmant une à deux séances par semaine. Plus que l’intensité, ce sont la régularité et la constance qui comptent. Partagez vos progressions sur les réseaux sociaux comme le « gang des mollets musclés » via la page Facebook de mademoiselle run.

Vanessa Pageot

*My running book, éd Eyroles.

Ecrire un commentaire …

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *