Blog santé

Zoom sur l'actualité santé

la maladie de Lyme

Maladie de Lyme : un plan national

Le premier comité du pilotage du plan national de lutte contre la maladie de Lyme a eu lieu le 20 janvier dernier. Si le ministère de la Santé s’en félicite, les associations de patients restent prudentes. A l’instar de France Lyme, elles dénoncent toujours les problèmes des tests de diagnostic, dont l’interprétation, erronée, entrainent des errances de diagnostiques des années durant. L’été dernier, 130 malades s’étaient d’ailleurs regroupés pour attaquer deux laboratoires pharmaceutiques qui commercialisent ces tests jugés peu fiables. Un peu plus de 26 000 Français sont touchés par la maladie selon le réseau Sentinelles, réseau de veille sanitaire des maladies infectieuse en France. Mais pour France Lyme, le chiffre est sous-estimé : « sachant qu’un malade sur 2 déclenche un érythème migrant (NDLR : symptôme principal de Lyme), on peut aisément multiplier les données du Réseau Sentinelles par 2, explique l’association. De plus, sachant qu’au moins 1 malade sur 5 ayant un érythème migrant considère ce symptôme comme suffisamment insignifiant pour ne pas consulter un médecin, nous pouvons multiplier les données du Réseau Sentinelles (…) par 2,25 ». L’association estime à 69 000 le nombre de Français touchés.

 

Une prévention timide

Le plan de lutte du ministère mise sur la prévention des professionnels de santé. Les médecins généralistes sont ciblés en priorité, « afin d’affiner le diagnostic sur la maladie de Lyme, des formations seront organisées pour les médecins, en tirant les enseignements des études menées en Alsace et en Franche-Comté. »

Le plan est timide sur les mesures de sensibilisation du grand public avec la diffusion d’un dépliant dès le mois de mars. Pourtant, un dépliant est déjà téléchargeable gratuitement… Il reprend l’essentiel des symptômes de cette maladie dite vectorielle car transmise via le vecteur du tique, comme le paludisme via le moustique. Le tique n’est pas toujours porteur de la bactérie, une piqûre ne signifie donc pas automatiquement la maladie de Lyme. Le principal symptôme, une plaque rouge qui se transforme en érythème migrant, se manifeste entre 3 à 30 jours suivant la piqûre. Sans traitement antibiotique, la bactérie peut atteindre le système nerveux, cardiovasculaire et articulaire.

Vanessa Pageot

 

D’autres articles

Dépistage des cancers de la peau
Maladie rare
Le danger des jouets non conformes

Les commentaires sont clos pour cet article.