Blog santé

Zoom sur l'actualité santé

santé bucco-dentaire

Santé bucco-dentaire

Vive la brosse à dents !

 

La journée mondiale de la santé bucco-dentaire est l’occasion de rappeler que les 2 minutes de brossage biquotidien évitent bien des désagréments.

Brosse à dents, fil dentaire, bain de bouche… la panoplie n’est pas sexy mais tellement utile. La journée mondiale de la santé bucco-dentaire, ce lundi 20 mars est un prétexte pour rappeler les recommandations de l’UFSBD : brossage de deux minutes deux fois par jour. Si les Français sont sérieux – 7 sur 10 déclaraient en 2014¹ bien user du dentifrice matin et soir, le temps devant le lavabo, lui, est écourté au strict minimum : trente secondes seulement. Autre fâcheuse habitude : un brossage fortissimo dans tous les sens qui raye l’émail et traumatise les gencives. Car c’est une réalité peu prise en compte par les Français : 80 % des 35–44 ans souffrent d’une maladie parodontale². Le parodonte c’est la partie qui va de la gencive aux racines des dents. Les maladies parodontales ne sont pas anodines : une parodontite augmente de 25 % le risque d’atteinte cardio-vasculaire, aggrave un diabète et accroit les risques d’accoucher prématurément d’un enfant à faible poids chez la femme enceinte.

 

Bébé chez le dentiste

 

Côté enfants, l’UFSB s’alarme des inégalités sociales : « 9 enfants de cadres âgés de 6 ans sur 10 n’ont jamais eu de caries contre 7 enfants d’ouvriers sur 10. » Une carie non soignée sur une dent de lait peut se reporter sur une dent définitive et entraîner un abcès dentaire. D’où une première visite chez le chirurgien-dentiste à l’âge de la couche culotte : dès la première bougie de soufflée ! Il s’agit de surveiller la sortie et le placement des premières dents de lait et de rappeler aux parents la prévention au quotidien : proscrire le biberon de lait ou d’eau sucrée dans le lit, ne pas laisser de sucreries à porter de main ou dans la poussette et lui montrer l’exemple …

Vanessa Pageot

¹ Baromètre santé de l’INPES

² Enquête ICSII réalisée par l’ADF sous l’égide de l’OMS.

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *