Blog santé

Zoom sur l'actualité santé

méditer

Méditer pour se reconnecter

Découvrir la méditation en pleine conscience

Se reconnecter avec son corps, ses émotions et le présent, c’est le principe de la méditation de pleine conscience qui réduirait fortement le stress.

Méditer, ce n’est pas s’assoir 10 minutes en position du lotus, « c’est être pleinement conscient de l’instant et de ses sensations, pensées et émotions », explique Christophe André, médecin psychiatre à l’hôpital Saint-Anne dans les colonnes de Cerveau & Psycho.
Pratique spirituelle issue du bouddhisme, la méditation en pleine conscience n’est pas une pratique de relaxation. « La pleine conscience est la qualité de conscience qui émerge lorsqu’on tourne intentionnellement son esprit vers le moment présent, poursuit Christophe André. C’est l’attention portée à l’expérience vécue et éprouvée, sans filtre (on accepte ce qui vient), sans jugement (on ne décide pas si c’est bien ou mal, désirable ou non), sans attente (on ne cherche pas quelque chose de précis). »
Pour ceux qui souhaitent s’y essayer, il est nécessaire de suivre des séances collectives accompagnées par une personne avertie avant de se lancer seul chez soi. Car s’ouvrir à l’instant présent, sans autre but que d’accepter les sensations, la respiration et les pensées n’est pas si évident, surtout quand ce sont la souffrance et la colère qui émergent. Il faut alors accepter ces émotions, les comprendre et les apaiser.

 

Bon pour le cerveau

Méditer améliorerait le vieillissement cognitif selon une étude pilote menée par des chercheurs de l’Inserm l’année dernière. La méditation pourrait ainsi « avoir un effet positif sur le vieillissement cérébral en permettant une réduction du stress, de l’anxiété, des émotions négatives et des problèmes de sommeil qui ont tendance à s’accentuer avec l’âge » explique l’Inserm .
Méditer serait aussi bénéfique pour les familles dont les enfants souffrent d’un trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H).
A l’hôpital ou à l’université, la méditation en pleine conscience est aussi appliquée, c’est la MBSR pour Mindfulness Based Stress Reduction (Réduction du stress basée sur la pleine conscience). Cette méthode a été introduite dans le champ de la médecine par le psychologue américain Jon Kabat-Zinn. Elle propose notamment pour les personnes anxieuses ou atteintes de douleurs chroniques de faire face aux moments de stress quotidiens, de ne pas chercher à les fuir par la distraction (en pensant à autre chose) ou l’action (en s’absorbant dans le travail ou un loisir).

Vanessa Pageot

 

Le saviez-vous ? La méditation de pleine conscience se pratique aussi en marchant ou en faisant du yoga.

D’autres articles;

Ostéoporose. Le taichi permet de retrouver mobilité et souplesse
La musicothérapie contre le stress

Méditer pour se reconnecter
5 (100%) 2 votes
Les commentaires sont clos pour cet article.